Pourquoi le moustique est tellement en colère contre l’homme (021)

Observons un moustique sous une loupe … et prenons plaisir à regarder ce merveilleux et élégant insecte à longue trompe. Comment se fait-il donc que sur les murs de nombreuses  chambres à coucher se trouvent de petites taches de sang ? Pourquoi presque tout le monde déteste-t-il ce petit insecte ? Ecoutez cette histoire.

Le Roi Salomon comprenait le rugissement des animaux sauvages, le sifflement des serpents, le chant des oiseaux, le bourdonnement des insectes, la langue des arbres et des plantes, le discours des humains.  Il règnait il y a quelques 3000 ans sur Israel.  C’était le roi Salomon qui enseignait  aux animaux comment se nourrir.  Aux uns il donnait de la viande d’animaux affaiblis, à d’autres des herbes, et encore à d’autres des graines ou des baies.  Aux serpents il disait : “vous recevez le sang sucré des hommes”.
Après quelque temps les gens se plaignaient auprès du roi.  “Un serpent est un animal méchant et sournois, qui se cache dans les arbustes et nous attaque par surprise. Nous n’avons pas de chance équitable. Ainsi notre nombre se réduit si rapidement que la race humaine risque de disparaître” Le roi réfléchit et réprimendait son peuple : “Pourquoi priverais-je le serpent de sa nourriture ? Vous pouvez aussi devenir plus intelligent et ne pas être une victime sans volonté de cet animal intelligent.” Découragés et effrayés les gens rentraient chez eux.
Lors de la réunion annuelle des animaux, les hommes se plaignaient de nouveau au sujet du méchant serpent : “Nous sommes meilleurs que les animaux, nous méritons une protection.” Tous les animaux rugissaient, jappaient, grognaient et criaient d’indignation. “Silence !” commandait le roi.  “Je donne au plus petit animal ici présent, le moustique, l’ordre d’examiner quel animal a le sang le plus doux.  Le serpent reçoit l’animal avec le  sang le plus sucré.”
Après un an de recherche le moustique volait vers la prochaine réunion. Ami de l’homme, l’hirondelle accompagnait brièvement le moustique et demandait à celui-ci qui avait le sang le plus sucré. “L’homme” bourdonnait le moustique.  “Que dis-tu ?” demandait l’hirondelle. Le moustique ouvrit la bouche pour répondre et, à ce moment, l’oiseau mordit la langue dans la bouche de l’insecte.
Arrivé à la réunion, Salomon demande au moustique ses conclusions. “Grraahuu”, disait le moustique sans langue. “Que dis-tu, moustique ?” demandait le roi et quand celui-ci répondait à nouveau “grruu” le roi se mit en colère sur quoi l’hirondelle criait : “Roi, le moustique a soudainement perdu sa voix en cours de route. Nous avons volé ensemble jusqu’ici et en cours de route  il m’a dit que la grenouille a le sang le plus sucré.”
Le roi prit les gestes sauvages du moustique comme une confirmation et dit: «Eh bien, à partir de maintenant, la nourriture du serpent sera la grenouille. » Le serpent  protestait : «La grenouille n’a pas un goût sucré ». Toutes les protestations étaient vaines. Depuis lors, le serpent mange des grenouilles, mais parfois il ne peut résister et mord un homme pour goûter encore une fois le sang doux.

Et le moustique? Le moustique est tellement en colère contre les hommes qu’il boit aussi souvent que possible leur sang sucré et y laisse des démangeaisons.
Et l’hirondelle? Les gens sont tellement heureux de la tromperie de cet oiseau qu’ils lui donnent l’hospitalité dans leurs maisons. Les hirondelles vivent tout près des humains, couvent sous les toits des maisons et des granges et mangent le plus possible de moustiques en guise de remerciement.

Les moustiques les plus connus aux Pays-Bas et en Belgique sont les moustiques qui piquent, les moustiques qui dansent et les moucherons. Ce que nous appelons populairement  « un moustique » est un moustique qui pique. Comme chez les oiseaux ce sont des herbivores (jus et nectar). Pour leur œufs ils ont besoin de protéines qu’ils trouvent dans le sang. C’est pourquoi seuls les moustiques femelles piquent. Les moustiques dansants qui sont un peu plus grands ne piquent pas.
On
les voit danser de haut en bas, en groupes au-dessus des plantes, même en hiver dès qu‘ il y a  un peu de chaleur du soleil. Les moucherons ou les mouches de sable sont des mini-moustiques qui vivent surtout dans des conditions très humides comme les marécages. Comme chez les moustiques qui piquent, ce sont ici aussi uniquement les femelles qui piquent pour leurs œufs.
Il ya un livre passionnant avec des photos vraiment magnifique
s aux détails microscopiques, des insectes. Ils ressemblent à des monstres extraterrestres. « Les insectes, les images étonnantes de créatures fascinantes » Chinery M. Elmar Publishing. Hautement recommandé.

 

© Els Baars, Natuurverhalen.nl

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *