L’HÊTRE, Le roi solitaire (020)

Savourez-vous aussi la vue impressionante des hêtres solitaires qui trônent fièrement en solitaire au milieu du paysage? Souvent  un hêtre rouge orne  l’ancienne partie d’un cimetière.  Ce sont de grands arbres très forts.  Avez-vous déjà remarqué que dans les forêts les hêtres se trouvent très loins les uns des autres?  Et que rien ne pousse au pied d’un hêtre ? L’hêtre est un bel arbre mais solitaire. Pourquoi ? Lisez-le dans ce conte.

Il y a très très longtemps vivait un roi sage. Il était un vrai roi, cela ce voyait. Grand, large, fort et il regardait le monde de manière hautaine et à distance.Le roi était apprécié par son peuple mais aussi redouté.  Il était juste mais brutal si nécessaire. Ses sujets lui donnaient le surnom respectueux de “l’hêtre”.
Une nuit le roi Fágus Sylvática, comme il s’ appelait officiellement, faisait un rêve qui lui disait qu’il n’avait plus longtemps à vivre.  Au réveil il sentit que c’ était vrai.  Le roi solitaire n’avait pas d’enfants et n’avait pas confiance dans ces sujets. Un roi est entouré d’opportunistes, de lèches-bottes et de béni-oui-ouis.  Etre roi n’est pas une sinécure, c’est une existence très solitaire.
Qui devait lui succéder afin que son peuple chéri puisse continuer à vivre dans la prospérité ?  Avec la mort en vue il imaginait un plan.  Dans son entourage, la cour, deux jeunes personnes se faisaient remarquer.  L’un était un jeune chevalier musclé et l’autre la fille intelligente de son jardinier.
“Je veux voir qui de vous deux est le plus apte à me succéder.  Celui qui exécute la tâche suivante d’une manière honnête et compétente sera le nouveau roi de ce pays” ainsi parlait le vieux roi. “Chacun de vous devra conduire un chariot plein de légumes et de blé vers un pauvre village à l’est du pays.  Dites aux habitants que vous apportez la nourriture de la part du roi.  Ecoutez leurs soucis et souhaitez leur une meilleure récolte l’année prochaine.  Ce sont des gens simples mais généreux.  N’acceptez de leur part qu’un seul cadeau. ”Le lendemain matin le jeune chevalier attellait les chevaux et partit sûr de lui avec un chariot bien rempli.  Il était convaincu qu’étant de bonne famille ce serait lui le nouveau roi.  Endéans les deux heures il se ferait attaquer au nom du roi par une bande de brigands. Comment réagirait le jeune chevalier?  Son honnêteté, son engagement et sa  qualité de dirigeant étaient mis à l’épreuve. Le robuste chevalier se sentait humilié par les brigands qui avaient volé son chariot sans qu’il puisse se défendre.  Il se rendait compte qu’il avait échoué et qu’il ne serait jamais roi. Il décidait de se cacher pendant quelques jours.
A son retour au palais, le roi lui demandait “Comment cela c’est-il passé, jeune homme ?”  “Oh, mon roi, le voyage était prospère, les villageois vous sont très reconnaisants et vous offrent en cadeau cette flute spéciale en bois.”  Le roi regardait le jeune chevalier dans les yeux et ne disait rien.
Le jour suivant la fille du jardinier partait avec un chariot vers un autre village.  Elle aussi se faisait attaquer par les brigands.  Elle retournait directement au palais, racontait ce qui s’était passé et demandait au roi un nouveau chariot plein de blé et de légumes pour les pauvres villageois ainsi qu’une escorte pour garder les brigands à distance.  Pour le roi c’était clair qui deviendrait le nouveau roi. La fille de son jardinier n’était pas seulement honnête mais aussi très sensible aux besoins de ses sujets.
Le jour suivant elle était couronnée.  “Chère reine”, ainsi parlait le roi après les festivités, “demain je ne serai plus. Tu n’es pas seulement honnête et juste, je sais aussi que tu règneras avec sagesse. Tu es cependant encore jeune et je t’aiderai. Plante cette petite faine sur ma tombe et viens à chaque problème  vers l’arbre qui y poussera. Ecoutes bien les sages conseils de l’arbre.”
Le roi décédait cette nuit et la jeune reine plantait précieusement la petite noisette rugueuse sur sa tombe.  Le jour suivant un arbre s’y trouvait et se développait très vite pour devenir grand et fort avec de grosses branches et racines.  Le grand arbre solitaire trônait très haut au dessus de tout et toisait les environs de façon hautaine.  La reine commençait chaque journée par une conversation avec l’arbre. Les longues années de son règne restent toujours en mémoire comme étant les plus heureuses et pacifiques de l’histoire.  Le peuple donnait à l’arbre comme nom: “hêtre” selon le sage roi qui reposait dans la tombe sous le grand arbre.

Remarquables pour l’hêtre ou Fágus Sylvática, sont ses racines superficielles.  Les grosses racines se trouvent partiellement au dessus de la terre et c’est pour cela que l’hêtre se renverse facilement lors d’une tempête.  L’arbre n’atteint pas, comme on pourrait s’y attendre, un très grand âge, en général 150 ans et si les conditions sont favorables, 300 ans.  Un hêtre a de larges branches qui plongent le tronc dans l’ombre. Si lorsqu’on scie une de ces branches, le tronc se retrouve en plein soleil, l’écorce brûle, l’arbre est endommagé gravement et peut même mourir. Regardez  le tronc en son entièreté de haut en bas. Ce n’est pas un tronc qui monte droit vers le haut.  Les grosses branches latérales, pointant horizontalement vers le bas sont idéales pour s’y balancer en famille. Le feuillage ne laisse passer que peu de lumière vers le sol. C’est pour cette raison et aussi parce que les feuilles sont sûres que pour ainsi dire, rien ne peut pousser sous un hêtre.


© Els Baars, Natuurverhalen.nl

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *